Topiaire, poésie et antiquomanie Les jardins de Chanteloup à la Renaissance

Topiaire, poésie et antiquomanie Les jardins de Chanteloup à la Renaissance

Rencontre au Centre André Chastel

Topiaire, poésie et antiquomanie. Les jardins de Chanteloup à la Renaissance
par Pierre Bonnaure, Matthieu Dejean et Emmanuel Lurin

Parc fascinant, Chanteloup développait aux portes d'Arpajon une immense et rare collection de topiaires fantasques qui attiraient des voyageurs de toute l’Europe. L’étonnement le disputait à l’humour et au tragique lorsque les visiteurs découvraient un parcours haletant de scènes mythologiques, de reconstitutions archéologiques et de rites à l’antique. Ce jardin de merveilles et de métamorphoses s’incarnait dans une réplique poétique, Cantilupum. Elle nous révèle les inspirations classiques et la symbolique stoïco-chrétienne d’un parcours destiné au roi et à sa chancellerie par les Neufville de Villeroy.
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Perrot (2e étage)
De 18h30 à 20h
Troisième séance des Rencontres du Centre André Chastel 2019-2020

http://www.centrechastel.paris-sorbonne.fr/actualites/topiaire-poesie-et-antiquomanie

À lire également

La surveillance des végétaux en Île-de-France : l'affaire de tout un territoire.

La surveillance des végétaux en Île-de-France : l'affaire de tout un territoire. 26 nov 19