Accueil > Recherche > Fiche jardin

LE DOMAINE DE WINDECK (10 ha)

Imprimer la fiche

 

Contact

Propriétaire(s) : Association Le Foyer de Charité d'Alsace (Jardin Privé)

Téléphone : 03.88.48.14.00

Fax : 03.88.48.11.95

Site web : http://www.foyer-ottrott.com

Mail : info@foyer-ottrott.com

Adresse : Foyer de Charité D'alsace - 51, rue Principale

Code postal : 67530

Ville : OTTROTT

Département : Bas-Rhin

Localiser : LE DOMAINE DE WINDECK

 

 

Photos

 

Descriptif

Derrière la grande maison, dont l'entrée donne sur la rue principale du village, on découvre un magnifique parc. Réparti sur une surface de 10 hectares, le tracé de ce parc, avec la judicieuse disposition de sa végétation, ses perspectives étudiées, ses bassins en étages, le dessin harmonieux des chemins, forme un ensemble merveilleux. A cela s'ajoute la particularité d'un site préhistorique « le Hof » et la « ruine » (reste d'une construction du XIIème réaménagée par Léon Renouard de Bussière). Malgré sa réalisation en plusieurs étapes dans le temps et dans l'espace, ce parc forme un tout d'une unité remarquable. Tous ceux qui successivement ont participé à sa réalisation, ont en commun leurs vues à longue échéance. Leur mérite est d'autant plus grand qu'ils ne pouvaient prévoir l'effet des aménagements et des plantations qu'ils ont entrepris. Le site se caractérise par deux grandes prairies qui s'inclinent doucement vers le centre du parc. Cette légère dépression permet de recueillir les eaux d'infiltrations provenant des versants avoisinants, ces résurgences alimentent pour une part les différents étangs. Le visiteur de passage découvre cet immense jardin s'apparentant au Nouveau-Monde par sa végétation grandiose et exubérante, son origine nous replace dans la période romantique où l'engouement pour la nature n'avait d'égal que l'ardeur des hommes à faire montre de connaissances scientifiques.

Type : A l'Anglaise

Eléments remarquables :
ruine

Eléments végétaux : Arbres remarquables, Arbustes
Arbres remarquables: - arbres d'Amérique : de nombreux séquoias, dont le plus grand a 50 m de hauteur et 4 m de diamètre, les taxodiums avec leurs racines pneumatophores, les chênes d'Amérique avec leurs feuilles énormes, les tulipiers de Virginie qui se remplissent de fleurs vertes- orangées en juin, les féviers d'Amérique aux redoutables épines et dont les fruits forment de grosses gousses brunes. - arbres exotiques : Le cryptomeria du Japon avec ses inflorescences rougeâtres et ses aiguilles falciformes, le ginkgo biloba avec ses feuilles en forme d'éventail est le plus ancien des arbres, le mélèze du Japon, le pterocarya du Caucase, les bambous qui viennent de Chine, etc.… - arbres d'Europe : de nombreuses variétés de sapins, épicéas, pins, cyprès, chênes, frênes, hêtres, marronniers, platanes, érables etc.… parmi les arbres pleureurs un hêtre de plus de 20 m de haut forme une grande tonnelle de 15 m de diamètre. Arbustes: houx, cytises, cognassiers du Japon, fusains, jasmin d'hiver... Certains de ces arbustes en particulier les houx sont devenus de véritables arbres. Les rhododendrons s'épanouissent en gros massifs fleuris au printemps.

Historique

La propriété dite « du Windeck » est une ancienne Seigneurie. En 1770 Joseph de Pascalis (Seigneur du Windeck) y construit une maison de style XVIIIème français. En 1834, la maison est acquise par le colonel de génie Laurent Atthalin, directeur des fortifications de Strasbourg, ainsi que le « clos », « la ruine » et « le Hof ». En 1835, Armand Théodore de Dartein devient propriétaire de cette maison à la mort de son beau-père le colonel Laurent Atthalin. Grâce à Monsieur de Dartein le domaine s'agrandit, c'est lui qui conçoit et aménage les grandes lignes du parc, avec ses bouquets d'arbres, ses pièces d'eau et ses perspectives : sur la maison, sur l'église du village, sur les châteaux d'Ottrott (ruines sur les hauteurs du village), sur le Mont Sainte Odile. En 1858, la propriété est vendue et acquise par Léon Renouard de Bussière, celui-ci réalise d'importantes modifications sur la maison qui prend l'allure d'un « château », il poursuit les plantations dans ce grand parc avec des essences américaines, asiatiques disponibles à cette époque, il réaménage la ruine au goût romantique, le parc est agrandi et unifié en une seule entité. En 1915, Marthe de Bussière, épouse de Witt-Guizot, hérite de la propriété. En 1952, Françoise de Witt-Guizot, épouse Brocard en devient propriétaire. C'est en 1964 que le «château et le parc sont acquis par l'association « Le Foyer de Charité d'Alsace ». Cette belle propriété devient un lieu d'accueil et d'animation de retraites spirituelles.

Informations pratiques

Protection : Site inscrit

Ouverture :
De 9h à 18h30 La maison est fermée quelques jours dans l'année

Tarifs :
Dons bienvenus pour l'entretien du parc

Type de visites :
Visite libre

Durée de visites :
00h20

Documents disponibles :
Fiche de visite

Découvrez aux alentours de ce jardin...

Un jardin philosophe
Boersch
JARDIN DE LA FOLIE MARCO
BARR
LE JARDIN DE TRUDY
ANDLAU
ROSERAIE DE ROSHEIM
ROSHEIM
LA GRANGE AUX ROSES ANCIENNES
STOTZHEIM