MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON - Alpes de Haute-Provence

MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON
MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON
MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON
MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON
MUSÉE ET JARDINS DE SALAGON

Téléphone

04 92 75 70 50

Fax

04 92 75 70 58

E-mail

musee@musee-de-salagon.com

Adresse

Musée Départemental Ethnologique

Code Postal

04300

Ville

Mane

Département

Alpes de Haute-Provence

Jardin remarquable

Description

Entre Durance et Lure, dans le bassin de Forcalquier à 500 m d'altitude, les jardins de Salagon veulent montrer ce que sont les relations entre la société haut provençale et son environnement végétal, présenter un 'manuel à ciel ouvert' qui soit aussi une création esthétique, un outil pédagogique, un lieu de conservation de végétaux et de savoirs.

Le jardin médiéval : création contemporaine qui s'inspire attentivement des textes et des illustrations de l'époque médiévale, ce jardin, qui comprend près de 400 plantes différentes, entend suggérer l'allure, la diversité végétale, le charme et les mystères des jardins du Moyen Age, avant la découverte du nouveau monde.
Le jardin de simples et des plantes villageoises : présente la flore domestique, ornementale, médicinale et aromatiques d'usage traditionnel en Haute-Provence.
Le jardin de Senteurs : conçu au départ pour illustrer un parcours de découverte des aromatiques et des plantes à parfum cultivées en Haute-Provence, il s'est enrichi peu à peu d'autres plantes odorantes, parfois d'origine lointaine. Des collections de Sauges, d'Armoises, diverses Ombellifères ont rehaussé ce jardin, pour le plus grand plaisir des yeux et du nez.
Le jardin des Temps modernes : rassemble les plantes majeures, alimentaires, aromatiques, industrielles et ornementales des cinq continents. Proposant un voyage dans la flore mondiale, ce jardin aide à comprendre le rôle des végétaux cultivés dans le progrès des sociétés, autour des éléments fondamentaux que sont les couples céréales-civilisations.
Le jardin du chêne blanc : subdivisé en deux espaces, l'un consacré à la chênaie fraîche, l'autre à la chênaie sèche, donne les clefs pour comprendre le paysage végétal des collines et basses montagnes du bassin de Forcalquier.

Type(s)

Jardin botanique.

Eléments remarquables

.

Elements végétaux

Arbustes, Plantes vivaces.

Historique

Situé non loin de Forcalquier (Alpes de Haute-Provence), en bordure nord de la plaine de Mane, le prieuré de Salagon (classé M.H. en 1922 et 1980) constitue, après Ganagobie, l'un des complexes monumentaux du Moyen Age les plus remarquables de Haute-Provence. Acquis par le Département des Alpes de Haute-Provence et restauré avec le concours du service des monuments historiques, il abrite depuis 1981 le Conservatoire du patrimoine ethnologique de la Haute Provence, créé à l'initiative du mouvement Alpes de Lumière. Le monument historique, les jardins ethnobotaniques qui l'entourent, le conservatoire et le musée sont désormais gérés par le Conseil général des Alpes de Haute-Provence.

Les fouilles archéologiques conduites dans le monument ont révélé une continuité étonnante de l'occupation de ce lieu, de l'époque gallo-romaine à nos jours, avec christianisation du site dès l'Antiquité tardive. Ce n'est qu'à la fin du XIe que les bénédictins de l'abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon prirent en charge le domaine de Salagon.
De ce prieuré médiéval, il subsiste essentiellement l'église (XIIe siècle), le logis prieural (XIIIe et XVe siècles) et des dépendances à usage agricole (XVIe-XIXe siècles), l'ensemble s'organisant, vers l'est et le sud, autour de deux cours “caladées” fermées par de hautes murailles. Reconstruite dans le dernier quart du XIIe siècle à partir d'une église du XIe siècle (chœur), l'église comporte deux nefs.

Au XVe siècle, le prieuré, donné en commende, échappa progressivement aux bénédictins ; au XVIIIe siècle, il est rattaché au couvent des frères Minimes de Mane ; il sera vendu comme bien national à la Révolution. Un temps réhabilité au milieu du XIXe siècle, l'ancien prieuré servira par la suite d'exploitation agricole... jusqu'en 1981, date où il passe à la collectivité publique qui entreprend sa restauration. Celle-ci a duré plus de quinze ans et s'est achevée en 1998 par la pose de vitraux contemporains monochromes de couleur pourpre créés par l'artiste Aurélie Nemours dans le cadre d'une commande publique.

Informations Pratiques

Protection

Classé M.H.

Ouverture

Janvier : Fermé
Février, mars, avril et octobre : 14h-17h tous les jours
Mai et septembre : 10h-12h30 et 14h-18h30 tous les jours
Juin, juillet, août : 10h-19h30 tous les jours
Novembre, décembre : Le dimanche 14h-17h
Ouvert tous les jours fériés, fermé les 24 et 31 décembre
Ouvert toute l'année sur rendez-vous pour les groupes

Tarif(s)

Plein tarif (audio guide compris) : : 6 euros
Plein tarif hiver (du 01/11 au 31/03) (audio guide compris) : 4 euros
Tarif réduit : (jeunes de 12 à 18 ans, étudiants, demandeurs d'emplois, handicapés) (audio guide compris) : 3,60 euros
Enfants de moins de 12 ans : gratuit

Type(s) de visite

Visite libre, Rdv Groupes.

Durée de visite

01h30

Découvrir aux alentours

CHÂTEAU DE SAUVAN

CHÂTEAU DE SAUVAN

LA CAMPAGNE ST LAZARE

LA CAMPAGNE ST LAZARE

ABBAYE DE VALSAINTES

ABBAYE DE VALSAINTES

LE CLOS DE VILLENEUVE

LE CLOS DE VILLENEUVE

JARDINS DU CHÂTEAU VAL JOANIS

JARDINS DU CHÂTEAU VAL JOANIS