LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU (2 ha) - Alpes-Maritimes

LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU
LE PARC DE LA COLLINE DU CHÂTEAU

Propriétaire(s)

Ville de Nice

Téléphone

0 892 70 74 07

Fax

04 92 14 46 49

E-mail

info@nicetourisme.com

Adresse

Rue de Foresta / Montée Monfort

Code Postal

06300

Ville

Nice

Département

Alpes-Maritimes

Description

Ce magnifique point de vue dominant Nice et la baie des Anges à l'ouest, le Port Villefrance/Mer et Beaulieu à l'est, site de l'ancienne cathédrale et du château, est le lieu de promenade privilégié des Niçois. D'une superficie de 193.000 m2, sa végétation spontanée est essentiellement constituée de feuillus et de quelques conifères. Une remarquable végétation rupestre a colonisé la roche abrupte de la colline. De nombreuses espèces introduites agrémentent le plateau du parc. La surprenant cascade alimentée en eau de la Vésubie grâce au canal achevé en 1887 ajoute beaucoup de charme aux attraits naturels du site.

Type(s)

.

Eléments remarquables

Cascade.

Elements végétaux

.

Historique

La destruction de la citadelle de Nice, au printemps 1706, par les troupes et les ingénieurs de Louis XIV, laissa à nu une colline qui avait depuis toujours porté habitat et défenses. Elle eut involontairement une conséquence positive : devenue ville ouverte, Nice allait inventer le tourisme de villégiature.
Ce fut le roi Charles-Félix qui y remédia. Devant l'engouement des touristes pour les flâneries bucoliques, il céda le terrain à la Ville à condition qu'elle y aménageât une promenade publique. En 1828, la Ville confia ce soin à la Royale Chambre de Commerce et d'Agriculture (ancêtre de la Chambre de Commerce et d'Industrie), dont un membre, le grand naturaliste Antoine RISSO, prit en charge le boisement du site, important d'innombrables essences exotiques. Lui succédèrent François BOTTIERI et le baron Louis MILONIS du TOUET, jusqu'à ce que, en 1858, la Royale Chambre remît un parc arboré à la Ville. Ce parc fut à sa lisière embelli par la reconstruction de l'ancienne tour Saint-Elme, dite tour Clerissi (du nom de son propriétaire), puis tour Bellanda, en 1844, tout à fait dans l'esprit des décorations paysagères romantiques.
En 1885, on transforma les ruines du donjon, qui subsistaient encore, en cascade décorative, qui par ailleurs servait de surverse aux bassins de la première adduction d'eau moderne de Nice, celle de Peillon-Sainte-Thècle, construite en 1864-1867.

Informations Pratiques

Ouverture

Du 1er septembre au 30 septembre : 8 heures - 19 heures
Du 1er octobre au 31 mars : 8 heures - 18 heures
Du 1er avril au 31 mai : 8 heures - 19 heures
Du 1er juin au 31 août : 8 heures - 20 heures

Tarif(s)

Gratuit

Type(s) de visite

Visite libre.

Durée de visite

00h00

Découvrir aux alentours

LE PARC VIGIER

LE PARC VIGIER

LE PARC DU MONT BORON

LE PARC DU MONT BORON

LE JARDIN DU MONASTÈRE

LE JARDIN DU MONASTÈRE

LE JARDIN ALBERT 1ER

LE JARDIN ALBERT 1ER

PARC VALROSE

PARC VALROSE