JARDINS DE LOMBARDIE (6 ha) - Oise

JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE
JARDINS DE LOMBARDIE

Propriétaire(s)

Le Professeur et Mme Stéphane RIALS

Téléphone

000000000

E-mail

courrier@stephanerials.fr

Adresse

51-67 place de l'Eglise

Code Postal

60250

Ville

Hondainville

Département

Oise

Site Internet

http://www.jardinsdelombardie.fr

Description

Au pied d'une église inscrite à l'inventaire et d'une maison lanterne construite entre 1767 et 1770 pour être le nouvel hôtel presbytéral du lieu, les jardins de Lombardie sont de vastes jardins philosophiques architecturés.
La clef philosophique de leur interprétation est donnée par l'obélisque de 25 pieds de haut qui est implanté au milieu de la perspective principale – obélisque dédié à Leibniz dont le nom est gravé dans la pierre accompagné des deux mots Monadologie et Théodicée qui tiennent une place centrale dans son système.
Les monades sont des unités spirituelles distinctes exprimant le monde sur le mode partiel d'une perspective et ordonnées aux autres monades selon une harmonie préétablie. La monadologie est ce système. La théodicée dit qu'il est le meilleur qui puisse être. Seul le dieu – un dieu ici jardinier, mais qui ne saurait être le jardinier humain lui-même… – connaît la totalité dont il a assuré l'heureux montage. A Lombardie, les nombreuses salles vertes forment autant de monades et le système de leurs perspectives, toutes spécifiques mais constituant, on peut l'espérer, une totalité satisfaisante, se veut l'humble représentation de l'universelle monadologie.
Ce propos d'expression de la totalité se retrouve dans le recours au thème du locus amoenus : Lombardie prétend apaiser l'âme par l'expression stylisée de la totalité du monde – opposition du monde civilisé et du monde sauvage, mise en place des grandes composantes du monde (la mer sous la forme d'étangs, la montagne réduite au vertugadin…), etc.
Les jardins sont enfin ordonnés autour d'un troisième grand récit : l'on finit par comprendre qu'ils sont structurés selon trois grandes croix – celle du mauvais larron, qui est bien entendu la plus belle, autour de l'obélisque, exprimant l'orgueil du monde, celle du bon larron, qui est la plus simple et s'étire entre le verger et le marais, celle du milieu dont on comprend quel est son sens en relevant qu'elle est ordonnée principalement au clocher de l'Eglise symbolisant la Jérusalem céleste. Dans le même esprit, plusieurs ensembles de topiaires sont nommés dans le jardin : les dix commandements, les sept péchés capitaux, les sept vertus, les béatitudes, etc.
Les jardins de Lombardie comportent quelques éléments architecturés et de fort modestes fabriques, de très nombreux éléments de topiaire de charmes, d'ifs et de buis, une palissade de tilleuls, ainsi que des jeux d'eau – étangs, ruisseau, canaux et cascade. Ils sont prolongés par un espace sauvage dans le marais. Quelques rosiers ne font pas de Lombardie un jardin fleuri. Un verger structuré de dizaines d'espèces anciennes présente un certain agrément. Surtout, une collection d'arbres, assez importante, parvenus pour beaucoup à maturité – notamment érables variés, tulipiers, liquidambars, cyprès chauves… –, offre de belles couleurs du 10 octobre au 10 novembre.
Quoi qu'il en soit, Lombardie est un jardin de l'esprit et non des sens - un jardin tentant de se tenir au plus près de l'Idée pure du jardin, si l'on veut, ou encore, pour ceux qui préfèrent, selon une longue tradition de la théorie des arts, puiser leur lexique dans l'art oratoire que dans celui, concurrent, de la dialectique [platonicienne], un jardin de la dispositio/taxis et non de l'elocutio/lexis ; je le souligne afin que nul qui viendrait ne fût déçu, les amateurs de jardins intelligibles, inévitablement plus austères que les jardins fleuris, n'étant pas les plus nombreux.

Caractérisation du jardin = certains, hâtivement, évoquent un jardin français à cause des topiaires ; d'autre un jardin paysager anglais ; ni l'une ni l'autre qualification ne convient - jardin italianisant a parfois été risqué de façon plus adaptée peut-être ; toutefois, sous certains aspects, le jardin emprunte à diverses traditions jardinières, voire utilise des techniques identifiées = la perspective mouvementée ainsi doit, mais humblement, à une audace de Le Nôtre - le décentrement de la perspective par rapport au regard supposé souverain des maîtres du lieu en leur maison [à Chantilly ainsi] - et aussi à un subterfuge du landscape gardening tardif de l'âge tory, alors que la modeste fortune des créateurs de jardin leur interdisait la maîtrise d'un espace considérable, comme à l'âge précédent du jardin Whig ; alors, faute de pouvoir bâtir, par exemple, un clocher dans leur assez étroit espace, ils allaient le chercher à l'extérieur et l'incluaient fictivement, par la vue, dans leur jardin - c'est ici le cas de "la Jérusalem céleste", qui est l'église du village, extérieure bien entendu aux murs du presbytère...

Eléments remarquables

Pont, Cascade.

Historique

Les jardins de Lombardie ont été créés à partir de 1989 dans les marais de la moyenne vallée du Thérain. La surface actuelle a été obtenue par six acquisitions successives ayant porté progressivement le jardin de moins de cinq mille mètre carrés à six hectares et demi. La conception du jardin a donc dû se faire prospective afin qu'un suffisant sentiment d'unité ne soit pas rendu impossible par le caractère segmenté de la démarche. Le jeu des perspectives, la dominante des topiaires de charmes (plus d'un millier de charmes taillés), associées à de nombreuses topiaires d'ifs et de buis, l'omniprésence de l'eau, assurent une telle unité d'un point de vue strictement sensible, sui n'est donc pas celui qu'il faut ici privilégier. Mais c'est surtout en tant que jardins sobrement narratifs que les jardins de Lombardie trouvent une unité supérieure, d'ordre donc intelligible, manifestant ainsi par leur composition la puissante et fondamentale unité du divers.

Informations Pratiques

Ouverture

2022 / quatre à six visites guidées gratuites d'août à octobre, le samedi ou le dimanche de quatre heures à six heures de l'après-midi ; les dates seront indiquées sur le site du jardin [ https://www.jardinsdelombardie.fr ] autour du 15 juillet, en fonction en particulier des perspectives "sanitaires" et des contraintes pesant sur ceux qui ouvrent leur jardin à la visite, et aussi bien sûr de l'avancement des tailles ; il suffira de manifester son intention par un mot adressé à courrier@stephanerials.fr ; le nombre de visiteurs est limité à huit par visites ; les circonstances du temps interdisent de mettre des commodités à la disposition des visiteurs

Tarif(s)

visite gratuite

Type(s) de visite

Visite guidée, Uniquement sur Rdv.

Durée de visite

un peu moins de deux heures

Accès

Consulter le plan

Découvrir aux alentours

JARDIN DE L'ANCIENNE COMMANDERIE

JARDIN DE L'ANCIENNE COMMANDERIE

Les Couleurs de l'Instant

Les Couleurs de l'Instant

Jardin des Etournelles

Jardin des Etournelles

JARDIN DE L'ABBAYE SAINT ARNOULT

JARDIN DE L'ABBAYE SAINT ARNOULT

JARDINS DE L'ABBAYE DE ROYAUMONT

JARDINS DE L'ABBAYE DE ROYAUMONT