JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE - Deux-Sèvres

JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE
JARDIN DU LOGIS DE LA BARONNIÈRE

Propriétaire(s)

Keith et Francine Dunkley

Téléphone

05 16 79 90 68

E-mail

fr23dunkley@orange.fr

Adresse

3 rue du Château

Code Postal

79120

Ville

Vançais

Département

Deux-Sèvres

Description

Devenus propriétaires des vestiges du château de la Baronnière en 2000, il nous semblait tout aussi important de transformer la friche qui avait envahi ce lieu que de sauvegarder la bâtisse de l'état de délabrement dans lequel elle se trouvait. Si notre passion pour les jardins s'est développée lors de notre long séjour en Ecosse, nous avons néanmoins décidé de ne créer ni un jardin à l'Anglaise ni un jardin à la Française mais plutôt de sélectionner des éléments en harmonie avec la bâtisse, son histoire, le terrain et nos tempéraments d'artistes.
L'emplacement de la tour a été délimité et planté de graminées et plantes grasses, un petit jardin d'herbes aromatiques de style Renaissance le côtoie, suivi d'une chambre bordée de charmilles abritant des roses anciennes et pivoines aux parfums subtils ainsi que de nombreuses vivaces dans des harmonies de tons blanc, gris, rose, mauve et bleu. D'un côté de cette charmille se trouve un petit verger, une tonnelle de rosiers blancs est en projet, de l'autre côté, un petit potager bordé de buis. Des rosiers anciens, et rosiers lianes, des clématites, , un hydrangea petioiaris, un trachelospermum du jasmin et du chèvrefeuille s'étirent le long de l'emplacement des douves et dans la cour du logis alors que les hortensias hostas et rhododendrons se blottissent à l'ombre.

Type(s)

Jardin à l'anglaise, Jardin contemporain.

Eléments remarquables

Edifice.

Elements végétaux

Arbustes.

Historique

La récente découverte d’un superbe pavage, d'une surface d'environ 8,60 m x 6,50 m, situé dans ce qu’était autrefois la « grand-salle » du château relance les nombreuses énigmes de ce lieu.. Ce pavage remarquable et très rare, formé de petites pierres taillées d'une finesse remarquable (environ 900 pierres/m2) est constitué de deux panneaux externes, symétriques, comportant une rosace en son centre, flanquée de deux fleurs de lys mesurant plus de 2m . Les lignes principales de ces symboles sont bordées de fragments de tuiles rouges. Mme Cottenceau, responsable des fouilles archéologiques de la région a estimé qu’il pourrait dater du XIVème siècle..
Le plus ancien seigneur de la Baronnière connu est Jean des Gittons qui épousa Françoise d'Alloue en 1400, son fils, Briand des Gittons épousa Marguerite Rabault de Lancières en 1449. Le premier document confirmant la présence du château construit face à la maison forte de Lancières date de 1553. Les états des lieux de 1657 et 1771 confirment la présence de douves avec in pont-levis, un donjon, un logis, des tours, un pigeonnier, une chapelle construite en 1614 toujours présente, une métairie, un jardin et des vignes.
En 1694, à la mort de Louise d’Albin de Valzergues, veuve de Gabriel II des Gittons, Louis et Marie-Dorothée de Rechignevoisin héritent de la Baronnière mais ces biens ayant été saisis, ce n’est qu’en 1708 que Alexandre-François de Lasserant Montluc, époux de Marie-Dorothée fait lever la saisie. Vers 1731, Marie-Thérèse de Rechignevoisin hérite, elle avait épousé François Boniface, comte de Castellane Norante, maréchal des camps et armées du roi. Elle apporte en dot les terres de La Baronnière et de Guron.
En 1791, Michel-Ange-Boniface, marquis de Castellane émigre et meurt à Londres en 1799. Ses biens sont confisqués et vendus en 1797, dès 1832, les bâtiments sont répartis entre 5 propriétaires et du milieu du XIXe au début du XXe siècle, les éléments détruits contribuent à la construction de nombreux bâtiments du village.
Inhabité pendant de nombreuses années et dans un piteux état, le logis est en cours de restauration depuis l'an 2000, il a obtenu le label de la Fondation du Patrimoine en 2005. L'atelier/galerie des propriétaires est ouvert sur RDV.

Informations Pratiques

Ouverture

Rendez-vous aux jardins: de 10h à 12h et de 14h à 18h*
Journées du Patrimoine: de 10h à 12h et de 14h à 18h*
Toute l'année sur rendez-vous
* Si mentionné dans les programmes..

Tarif(s)

2€

Type(s) de visite

Visite libre.

Durée de visite

00h30

Découvrir aux alentours

JARDINS DE L'ORANGERIE

JARDINS DE L'ORANGERIE

ARBORETUM DU CHEMIN DE LA DECOUVERTE

ARBORETUM DU CHEMIN DE LA DECOUVERTE

JARDINS DU DOMAINE DE LA CHAIZE

JARDINS DU DOMAINE DE LA CHAIZE

ABBAYE ROYALE

ABBAYE ROYALE

JARDIN DE ROCAILLE

JARDIN DE ROCAILLE