Parc et jardins du Domaine du château de la Barge (2 ha) - Puy-de-Dôme

Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge
Parc et jardins du Domaine du château de la Barge

Propriétaire(s)

M. et Mme Calixte de Montmorin

Téléphone

04 73 53 14 51

E-mail

montmorinlabarge@sfr.fr

Adresse

Château de la Barge

Code Postal

63120

Ville

Courpiere

Département

Puy-de-Dôme

Description

Dès l'abord, allées ombragées et pièces d'eau accompagnent les visiteurs jusqu'à l'habitat. Le tournebride situé devant l'entrée principale et l'allée qui lui fait face, ont récemment été replantés. Le visiteur pénètre ensuite dans une avant-cour bordée par les bâtiments d'une vieille ferme, reconvertie depuis peu au tourisme et possédant un jeune jardin. A la suite, dans la cour d'honneur délimitée par l'assise féodale du château, quatre pelouses. Derrière la chapelle, un petit jardin de buis et dans l'axe du château, le « Jardin aux bassins ».

Le « Jardin aux bassins » est l'un des éléments restants d'un parc ambitieux exprimé sur plans et lettres du 18ème. Sa surface terrassée rectangulaire de 2ha reste enclose partiellement de murs et donne à l'ouest sur la rivière. Les grandes lignes de ce jardin ont été retracées récemment à l'aide d'un relevé du 18ème . Elles délimitent trois zones : celle centrale composée de quatre pelouses entourant un bassin et de deux tapis verts, et deux autres zones latérales conçues pour recevoir quatre par quatre, seize carrés fruitiers et légumiers avec leurs bassins. Actuellement deux hauteurs de coupe d'herbe indiquent ces différents cloisonnements. Un alignement de tilleuls conduit au « pavillon de la chasse » et une collection de pommiers s'est installée dans un des carrés. Le « Jardin aux bassins » se rattache à un parc dessiné d'une quarantaine d'hectares, entre collines et rivière où le paysage s'est organisé peu à peu à partir du château . On observe, des parties ouvertes de prés et de champs et parties boisées (chênes plusieurs fois centenaires…), des allées reliant les unes et les autres et dégageant des perspectives, une hydrographie très présente pour l'agrément et l'assainissement sous forme de douves, bassins, fossés, petits ponts et d'un canal long de 1060 m. Le 19ème a rajouté à l'entrée du domaine un jardin d'eau avec îles. L'ensemble témoigne d'une longue complicité entre coup d'œil et sac de blé.

Type(s)

Jardin potager.

Eléments remarquables

Edifice, Pavillon.

Elements végétaux

.

Historique

Au jardin de la Renaissance évoqué par Gabrielle de la Barge au 16ème siècle succède logiquement sur le même emplacement le verger d'agrément appelé de nos jours « Jardin aux bassins ». Cet endroit était anciennement désigné comme « Domaine des Ouches », vieux mot signifiant verger, terrain clos. On ne peut en dire plus.

Cependant, deux plans 18ème, distant d'une trentaine d'années, permettent quelques observations. Sur le plus ancien des deux, les quatre éléments entourant le grand bassin central du jardin, pris au milieu d'un ensemble de damiers, sont décorés de volutes semblables à celles employées à l'époque de Le Nôtre. La recherche d'une décoration plus au goût du jour, et la construction du bassin a nécessité la suppression des damiers vieillots qui en occupaient la place.

Sur le plan suivant, celui de Querry, levé en 1774, plus de volutes, mais de nouvelles plates bandes, droites, entrecoupées de cercles, avec buis et fleurs, dans l'esprit du jardin français du Petit Trianon. Les derniers damiers du centre disparaissent pour être cantonnés sans retour dans les parties vivrières. Ils sont remplacés par deux tapis verts. Le « levé » très précis et en couleurs laissé par Querry, ingénieur du roi, travaillant en Auvergne sous la tutelle de Trudaine, indique bien des détails : emplacements des 422 arbres fruitiers prévus dans les seize damiers restant, rangées de légumes ou de fleurs, haies séparant le potager de la partie purement décorative, tonnelle, fossé à cresson, « Petite Provence » pour les semis, 38 orangers en caisse dont l'orangerie conserve le chariot de déplacement …

L'axe du « Jardins-aux-bassins » sert de base directionnelle pour les tracés de plusieurs réalisations, un deuxième jardin au nord établi grâce en partie à la suppression des douves, cette suppression étant également désirée pour permettre de prolonger les points de fuite du « jardin-aux-bassins » dans la cour d'honneur et au de là vers l'important parc projeté avec château nouveau et arrivée prestigieuse à l'est. Le plan 18ème qui dévoile ces projets est comme un catalogue des savoirs faire du moment, mais s'appliquant mal au relief et coûtant trop cher, il n'a été que partiellement suivi (voir cadastre de 1810 et plan Calixte 1832). On en a respecté l'esprit et il reste de nos jours, dans ce paysage protégé, de belles perspectives, les allées d'une futaie étoilée reliée au bâti, le canal (carte de Cassini) et ses fossés, les douves, le vieux château … et le "Jardin aux bassins".

Informations Pratiques

Protection

Classé M.H.

Ouverture

Du lundi 2 juillet au vendredi 24 août.
Toute l'année pour groupes sur rendez-vous.

ACCUEIL VISITES GUIDÉES à 14h, 15h30, 17h

Promenade à thème et plan guide.

On ne visite pas l'intérieur du château.

Tarif(s)

4 € à partir de 12 ans
3 € par personne pour les groupes

Type(s) de visite

Visite guidée, Rdv Groupes.

Durée de visite

01h00

Découvrir aux alentours

CHÂTEAU ET JARDINS DE LA CHASSAIGNE

CHÂTEAU ET JARDINS DE LA CHASSAIGNE

Les Jardins du Ventalon

Les Jardins du Ventalon

PARC ET JARDINS DU CHÂTEAU DE RAVEL

PARC ET JARDINS DU CHÂTEAU DE RAVEL

JARDINS DE LA CROZE

JARDINS DE LA CROZE

DOMAINE ROYAL DE RANDAN

DOMAINE ROYAL DE RANDAN