PARC ET POTAGER DU CHATEAU DE SULLY (36 ha) - Saône-et-Loire

Propriétaire(s)

Duchesse de Magenta

Téléphone

03 85 82 09 86

Téléphone 2

03 85 82 01 08

Fax

03 85 82 92 54

E-mail

info@chateaudesully.com

Adresse

Le Château

Code Postal

71360

Ville

Sully

Département

Saône-et-Loire

Site Internet

http://www.chateaudesully.com

Description

Ce grand parc met en valeur le château dans un écrin de verdure et ouvre largement l'espace alentour. Replanté
après la Révolution sur un jardin classique du 17e il conserve aujourd'hui quelques éléments des grandes actions
paysagers entrepris tout au long du 19e siècle: essences rares et plusieurs arbres bi-centenaires, tels ces
majestueux platanes, un rare lavoir de style Isba russe (aux murs formés de rondins de bois), deux glacières et
un jardin potager entouré de murs.
Le parc de Sully aujourd'hui est tout comme le château un ensemble hybride de plusieurs siècles de styles
reflétant les intérêts et goûts des propriétaires successifs. Il se présente comme un parc à l'anglaise, avec des
perspectives jusqu'aux collines environnantes de part et d'autre du grand canal qui relie le miroir d'eau à la
rivière au fond de la vallée à l'est. Certains éléments classiques, sont conservés, qu'ils soient des vestiges de
tracés du 18ème siècles (grande allée d'accès...) ou du 19ème siècle (l'avant-cour, le parterre Sud “théâtre de
verdure" et la grande terrasse sur l'eau au nord...).
Deux types d'espace végétal peuvent être distingués : les structures boisées de type forestier caractérisant la
partie parc et les haies et topiaires d'if plus classiques situées aux abords immédiats du bâtiment.
Le jardin potager clos de murs comprend un verger avec pigeonnier, le vivier (envasé) et 6 grands carrés plantés
tous les ans avec différents légumes, fleurs, engrais verts, céréales et herbes. Deux grands 'mixed borders'
longent les murs à l'est et à l'ouest.
A noter la création d'un petit jardin des simples type médiévale entouré de plessis, près de la Chapelle par des
élèves du Collège St Joseph d'Auxerre.
Travaux en cours: expérimentation de différentes méthodes de gestion du potager ornemental dans un esprit de
permaculture afin de trouver le moyen de maintenir le potager avec les ressources disponibles; essais de
production maraîchères et florales pour reproduire ensuite à plus grande échelle sur les terres de la ferme du
château; recherche de certains tracés du jardin du 17e avec un nettoyage des sous bois avec la création de
chemins pittoresques; étude phytosanitaire sur les grands arbres; mise en lumière du miroir d'eau et de
l'emplacement de l'ancien parterre de broderie de buis; reprise des murs 'haha' et re-ouverture des grandes
perspectives.

Type(s)

Jardin à la française, Jardin à l'anglaise, Jardin champêtre, Jardin potager.

Eléments remarquables

Statue, Edifice.

Elements végétaux

Arbustes, Plantes vivaces.

Historique

La légende familiale parle de jardin dessiné par André Le Nôtre qui a été très actif en Bourgogne mais
le plan d'époque conservé au château ressemble davantage au travail mis en avant par André Mollet.
Cet ancien plan datant probablement de la deuxième partie du 17e siècle montre une broderie de buis
à l'est, un grand canal et des grands étendus de parterre potagère au sud.
Exilée pendant la Révolution les Mac Mahon reviennent à Sully en 1803. Tout au long du 19e siècle
ils entreprennent des grands travaux dans le parc et le jardin. Le parc de Sully aujourd'hui porte
encore l'empreinte de deux célèbres paysagistes français le Comte de Choulot et Henri Duchêne.
Plusieurs éléments expliquant l'évolution du parc du Château de Sully tel qu'on le voit aujourd'hui
ont été mis en exergue par Jacques Dolveck. Ce membre fondateur de l'Association des Amis du
Château de Sully a étudié des clichés aériennes de la photothèque IGN, certaines en infra rouge, les
archives de la Société Eduenne d'Autun, les plans conservés au château ainsi que les archives
départementales, les cartes d'Etat-Major et les plans cadastraux depuis 1811. Lors de son travail il a
fait la découverte d'un plan aquarellé conservé aux archives de la Société Eduenne d'Autun qui
permet de faire le lien avec le plan du 17e ainsi validant son existence. D'après André Strasberg,
secrétaire de la Société Eduenne d'Autun, ce plan pourrait être attribué à Jean-Marie Régnier
(1787-1871). Celui-ci fut architecte-voyer d'Autun dans les années 1820-1850 et travailla également
à Sully.
Charles-Marie et Marthe (née Vogüé) de Mac Mahon, Marquis à la fin du 19 e siècle entreprennent des
grandes transformations afin de redonner toute son grandeur au site et font appel au plus grand
architect paysagiste de l'époque, Henri Duchêne. Il redessine le parc, notamment avec la création du
miroir et le canal depuis la rivière, la remise en place des douves. Il redonne une forme au potager
avec la création des 6 grands carrés entourés de arbres fruitiers en espalier. Le marquis meurt
prématurément à l'âge de 38 ans en 1894. La marquise arrête tous les travaux et retourne auprès de
sa famille à Paris.
Il faut attendre presque 50 ans plus tard pour que la famille Mac Mahon revient s'installer de
nouveau au château. Le 3e Duc de Magenta s'installe au château lors de son mariage avec Marguerite
de Caraman-Chimay en 1937. La 3 e duchesse aime beaucoup Sully particulièrement l'été et de
nouveau le jardin potager regorge de petits pois frais, de choux et des fruits rouges au plus grand
bonheur des enfants.
Les difficultés de la guerre et la mort accidentelle du duc en 1954 mettent un frein de nouveau à tout
projet de développement.
Quarante ans plus tard en 1994 c'est, Philippe, le 4 e duc de Magenta, qui reprend le domaine. Il rêve
de faire briller de nouveau ce bijou précieux qu'est Sully. Il projette de restaurer le grand perron et
la terrasse devant la façade nord, replante l'avenue des Tilleuls en face de la façade ouest, taille les
ifs, reprend les pelouses & redonne un dynamisme au jardin potager. Grand voyageur il rapporte à
Sully des orangers du Liban.
Depuis 2002 la volonté de faire vivre le parc et le jardin est reprise avec passion par son épouse.
D'origine écossaise, Amélie, Duchesse de Magenta a passé son enfance à jouer et travailler dans les
vastes jardins de la propriété familiale. Lady of Megginch un rosier anglais du célèbre pépiniériste
David Austin a été nommé pour sa mère, Cherry Lady Strange, en reconnaissance de son travail en
tant que Président des Veuves de Guerre de Grande Bretagne.

Informations Pratiques

Protection

Classé M.H.

Protection 2

Site classé

Ouverture

Du 2 Avril au 5 Novembre 2017
Tous les jours de 10h à 17h

Tarif(s)

4,30 € entree site, visite libre parc & jardin
3,50 € groupes entree site visite libre parc jardin
2,00 € enfants entrée site visite libre parc jardin

Type(s) de visite

Visite libre, Visite guidée, Rdv Groupes.

Durée de visite

1h00

Découvrir aux alentours

Le jardin des Alôsnys

Le jardin des Alôsnys

Le Grand Jardin

Le Grand Jardin

PARC DU CHÂTEAU DE LA VERRERIE

PARC DU CHÂTEAU DE LA VERRERIE

CHÂTEAU DE COMMARIN

CHÂTEAU DE COMMARIN

LA ROSERAIE DES VILLAGES DE FRANCE

LA ROSERAIE DES VILLAGES DE FRANCE