DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS (5 ha) - Maine-et-Loire

DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS
DOMAINE DU CLOSEL CHÂTEAU DES VAULTS

Propriétaire(s)

Madame Evelyne de Pontbriand

Téléphone

02 41 72 81 00

E-mail

contact@savennieres-closel.com

Adresse

1 place du Mail

Code Postal

49170

Ville

Savennières

Département

Maine-et-Loire

Site Internet

http://www.savennieres-closel.com

Facebook

https://www.facebook.com/domaineduclosel/?ref=bookmarks

Description

L'intéret du parc réside dans le fait que c'est resté un ensemble parc agricole avec sa vigne et son potager dans l'esprit du XIX° dans un très beau paysage, le parc est bien entretenu et très romantique . Environ 10 000 visiteurs par an, surtout attirés par la réputation des vins, mais qui adorent se promener dans le "paysage". Programme d'animation très riche pendant toute la saison .
La composition du parc repose sur deux axes : le premier s'étire du centre du château vers la campagne ligérienne : utilisation de l'ancien axe majeur qui aboutissait à l'embarcadère. Le deuxième axe de composition dirige vers l'accès au vignoble.
L'entrée donne plutôt l'impression d'une cour d'hôtel particulier de ville : la maison se situe entre cour et jardin.
C'est une composition du XIX° siècle, “à l'anglaise”, où l'on retrouve les espèces végétales caractéristiques et les grands principes d'aménagement paysager de l'époque : tracé en courbes et contrecourbes des allées, propice à la promenade, bosquets bien dessinés, alternance de zones ouvertes et de zones fermées, vues cadrées sur des éléments du parc.
Depuis le chemin contournant l'orangerie et les anciens communs, le petit étang se dessine sous les feuillages. Après l'obscurité des charmilles, la vue s'ouvre sur La Boire et permet de distinguer à l'opposé du parc, l'élégante passerelle métallique. Au-delà du bosquet de marronniers fermant la vue, le château apparaît de l'autre côté de La Boire dans un somptueux écrin de verdure.
On retrouve les espèces couramment employées au XIX° siècle : marronnier, platane, tilleul, chêne, séquoia, cèdre, cyprès d'Italie, cyprès chauve, magnolia, laurier du Portugal, symphorine, lilas, charme, if, buis (non taillé), mais aussi des espèces exotiques : Poncirus trifoliata, actinidia ou kiwi, plaqueminier ou kaki, palmier, lagerstromia ainsi que les fleurs : rosiers, glycines, iris, pivoines près du château.
Le parc est traversé par un ancien bras de Loire appelé Boire qui subit les variations saisonnières de niveau du fleuve. Ainsi, en été, La Boire est à sec, tandis que l'hiver il n'est pas rare de voir l'eau monter jusqu'aux parterres au pied du château. Cette voie d'eau servait pour le transport par barque des barriques vers Nantes : port d'exportation des Savennières dès le XVII° siècle.
Un ruisseau provenant des coulées(vallées entre les coteaux) alimente le petit étang puis la Boire pour le plus grand bonheur des canards, des oies ou des hérons cendrés.

Type(s)

Jardin à l'anglaise, Jardin champêtre, Jardin potager.

Eléments remarquables

Pont.

Elements végétaux

Arbustes, Plantes vivaces.

Historique

Au XVI, XVIIe siècles, c'est dans un logis assez simple (partie centrale du château) que résidait le seigneur des Vaults, vassal des propriétaires de la châtellerie de Serrant.
1780 : La maison n'est encore constituée que de la partie centrale avec un jardin classique sur la façade sud. A l'Ouest, une pelouse et une partie potager – verger. Au Sud, La Boire (bras de Loire, canalisé avec un embarcadère), principal moyen de transport pour exporter les vins. Elle était longée par un chemin de halage bordé de chênes, dont il reste quelques exemplaires. A l'est, une pièce d'eau alimentée par le ruisseau des Coulées. Trois tours en marquaient les limites, il ne reste aujourd'hui qu'une ruine.
(cadastre napoléonien)
1830 : La partie centrale de la maison est refaite et les deux pavillons latéraux sont construits avec les armoiries des Walsh de Serrant dans le haut des fenêtres.
1840 : Les façades des dépendances sont rhabillées avec un appareillage de briques.
1849-1850 : La ligne de chemin de fer Nantes/Tours est inaugurée le 29 juillet, coupant la circulation sur l'eau. La Boire est alors cédée aux riverains, ce qui détermine un remaniement total du parc. La route va rejoindre le bourg à la gare des Forges (qui n'existe plus), coupant l'accès aux vignes d'où le pont qui enjambe la route et mène au vignoble.
Les jardins à la française disparaissent au profit d'un parc romantique agricole plus à la mode à l'époque. Le potager hérite de la structure classique. Les terrains au Sud de la boire et à l'Est de la pièce d'eau sont successivement acquis par les propriétaires pour agrandir le parc et faire la transition jusqu'au vignoble. On note une influence des parcs paysagers anglais et des parcs créés par M. Choulot : les allées sont sinueuses (courbe et contre-courbe) pour permettre de découvrir une autre perspective et des coins secrets, propres à la réflexion.

Informations Pratiques

Ouverture

Tous les jours de 11h00 à 19h00 ( du 1er mai au 31 octobre ).
du lundi au samedi de 10h00 à 18h00 ( du 1er novembre au 30 avril).
La visite libre est un parcours de lecture du paysage viticole qui se fait avec un guide papier.

Tarif(s)

4 € visite libre

Type(s) de visite

Visite libre, Visite guidée, Rdv Groupes.

Durée de visite

01h00

Accessibilité Handicap

Handicap auditif Handicap mental

Découvrir aux alentours

JARDINS DU CHATEAU DU PIN

JARDINS DU CHATEAU DU PIN

PARC DU CHÂTEAU DU MARTREIL

PARC DU CHÂTEAU DU MARTREIL

Jardin Botanique de la Faculté de Pharmacie

Jardin Botanique de la Faculté de Pharmacie

PARC ET JARDINS DU CHÂTEAU DE MONTRIOU

PARC ET JARDINS DU CHÂTEAU DE MONTRIOU

CAMIFOLIA - JARDIN DES PLANTES SANTE, BEAUTE, BIEN-ETRE

CAMIFOLIA - JARDIN DES PLANTES SANTE, BEAUTE, BIEN-ETRE