PARC D'EMONVILLE ET LES JARDINS DU CARMEL (3 ha) - Somme

Propriétaire(s)

Mairie d'ABBEVILLE

Téléphone

03 22 25 43 43

Fax

03 22 24 74 92

E-mail

vincent.hetroy@ville-abbeville.fr

Adresse

1, place Clémenceau

Code Postal

80100

Ville

Abbeville

Département

Somme

Jardin remarquable

Description

Le parc d'Emonville:
- Un monument à l'historien et poète Ernest Prarond (1821-1908).
- 1 petite statue en terre cuite représentant un jeune garçon soulevant sur ses épaules une corne de bélier
- 3 statues en plomb représentant Apollon, Mercure et Diane d'après Jean de Bologne
Le tracé s'organise en 2 grands secteurs d'ambiance:
- la partie sud, installée sur un terrain plat, constituée de 2 pelouses, sensiblement symétrique à l'axe central du bâti. Cette zone est assez découverte et fleurie. Un petit bassin aux berges sinueuses, orné de bouleau pleureur et d'un magnolia Soulangeana. Le long du mur, une collection de plantes vivaces sur plus de 1000 m². Les serres se distribuent au sud , ainsi qu'un ancien réservoir d'eau.
- la partie nord, installée sur le rebord de pente, organisée autour d'une large pièce d'eau. Cette zone est très plantée et plus naturelle. Le bâti se place à la rupture de pente, mise en scène par le creusement d'une pièce d'eau traversée par un pont.

Les jardins du Carmel:
Un ancien verger, aujourd'hui accessible comme parc public est attenant au parc municipal d'Emonville. Abrité par des murs de 3 m de haut, il constituait une ancienne brasserie et un verger dont il reste quelques spécimens du XIX siècle et des palmettes, espaliers, cordons et contre espaliers contre les murs. Une promenade ombragée, ornée d'une petite pergola portant un rosier a sans doute été aménagée à la même époque. Une grille permet de passer du verger au potager. L'ancien potager, divisé en six carrés rectangulaires, entourés d'allées dont les bordures sont en buis . Un cloître central se trouve garnit d'un prunus pourpre et d'if. Un petit bassin récupérant les eaux de pluie a été valorisé par des graminées ornementales.

Type(s)

Jardin à la française, Jardin botanique, Jardin potager.

Eléments remarquables

Statue, Edifice, Pont, Grotte(s), Nymphée(s).

Elements végétaux

Arbustes, Plantes vivaces.

Historique

Le parc d'Emonville:
Il faisait partie primitivement de l'enclos du prieuré Bénédictin Saint Pierre Saint Paul d'Abbeville, fondée en 1100. Vendu en vertu des lois révolutionnaires, il est au XIXème siècle, propriété de la famille abbevilloise Foucques d'Emonville. Arthur Fouques d'Emonville (1810-1880) était botaniste et collectionneur de Camélias. Il avait fait construire, entre autres, une serre de plus de 33 m de long sur 13,20 m de large et 9 m de haut.
En 1861, Arthur Foucques d'Emonville fait construire par Lefuel, un hôtel dit hôtel dit d'Emonville à l'emplacement de l'ancien logis abbatial. A la mort d'Arthur Fouques d'Emonville, ses neveux vendent la propriété à la ville d'Abbeville en 1880. Celle-ci affecte l'hôtel au musée d'Abbeville et du Ponthieu qui y sera logé jusqu'en 1940 et installe la bibliothèque municipale dans les communs (écuries et remises à voitures). Le musée sera remplacé par la bibliothèque municipale en 1964. La grande serre sera détruite vers la fin du XIX siècle et une orangerie après la 2 éme guerre.

Les jardins du Carmel:
Ancien couvent des Capucins bâti entre 1606 et 1629 sur l'emplacement de l'hôpital Jehan Le Scellier. Le bâtiment a une histoire. Au XV s'élevait à cet endroit l'hôpital Jehan Le Scellier. En 1484, les filles repenties s'y ont installées. Puis en 1586, elles ont été transférées à l'hôpital de Saint Quentin pour faire place aux professeurs et élèves du collège. Les Capucins sont arrivés à Abbeville dés le début du XVII siècle. En 1603, ils se sont installés à l'hôtel de Huppy qui était proche du collège. Ce dernier tombait en ruine et les Capucins réussirent à l'acquérir avec un jardin situé rue aux Pareurs. Quand les carmélites prirent possession des lieux, elles furent obligées d'y effectuer de grands travaux. La chapelle fut prioritaire et elle fut aménagée à un usage monastique. A la révolution, les religieuses ont été obligées de quitter le couvent. Certaines ont été emprisonnées et d'autres sont retournées dans leurs familles. De retour, elles se sont installées dans l'ancien couvent des Capucins. Les hauts murs qui entourent le couvent et les jardins ont été achevés en 1842. Propriété communale depuis 1998.

Informations Pratiques

Protection

Classé M.H.

Ouverture

Toute l'année de 7h à 20h

Tarif(s)

Gratuit

Type(s) de visite

Visite libre, Visite guidée.

Durée de visite

01h00

Découvrir aux alentours

Jardin de Jean Marc et Madeleine

Jardin de Jean Marc et Madeleine

LE BOIS DE BONANCE

LE BOIS DE BONANCE

HERBARIUM DES REMPARTS

HERBARIUM DES REMPARTS

PARC ET ROSERAIE DU CHATEAU DE RAMBURES

PARC ET ROSERAIE DU CHATEAU DE RAMBURES

JARDINS DE VALLOIRES

JARDINS DE VALLOIRES