Le Jardin du Levant (0.17 ha) - Ille-et-Vilaine

Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant
Le Jardin du Levant

Propriétaire(s)

Jérôme Hay

Téléphone

02 99 96 69 51

E-mail

contact@lejardindulevant.com

Adresse

Les Haies

Code Postal

35370

Ville

St Germain du Pinel

Département

Ille-et-Vilaine

Site Internet

http://www.lejardindulevant.fr

Description

Depuis l'entrée, après avoir quitté le parc à voiture, vous franchissez la première porte du jardin, élément remarquable inspiré des portes traditionnelles japonaises. Elle clos le jardin et invite à la franchir pour le découvrir. Vous êtes transporté dans un jardin japonais de style chisen teien de la période Heian dit jardin tableau. C'est un jardin de promenade, construit autour des bassins. Un peu vallonné, il est sillonné de petits sentiers jalonnés de lanternes, qui s'ouvrent sur différentes scènes. Les allées et les pas japonais concilient la rigidité des formes géométriques des pierres taillées et le naturel du cheminement. Cela crée aussi un contraste ordonné dans un jardin aux formes naturelles. Le gravier envahit les chemins piétonniers et les cours.
Les roches et éléments minéraux comptent autant que le végétale. La disposition des empierrements a été dictée par une méthodologie japonaise relevant presque parfois d'une philosophie mystique.
Vous découvrirez des espèces végétales connues et d'autres très rares originaires du Japon. A des fins de conservation, d'étude et pour les amateurs éclairés, nous tenons un inventaire précis de toutes nos plantations.
Votre voyage vous permettra de découvrir une fontaine shisho doshi en bambou. L'eau sert de contre poids pour actionner un tube qui, en basculant, tape sur un galet et émet un bruit. Ce principe est utilisé en Asie pour éloigner les grands prédateurs tels que les tigres.
Vous apercevrez la maison de thé et le pavillon, éléments décoratifs pouvant accueillir certaines animations. Même les WC sont abrités par une construction traditionnelle japonaise. Ces bâtiments encadrent le jardin et vous transportent à chacun de vos pas un peu plus encore vers le Japon.
Devant le pavillon, l'accès à une terrasse (en projet) permet de plonger dans le jardin sec (ébauché) appelé karesansui. Aujourd'hui ce style a tendance à supplanter le style chisen teien. Il représente l'océan, les cascades, les cours d'eau, les montagnes mais l'eau en est absente, ce n'est que métaphore. On ne s'y promène pas, on le contemple. On l'appelle aussi jardin zen pour son dépouillement et sa pureté. C'est un endroit de méditation car son entretien est un rituel.
Au cœur du parc, trois bassins peuplés de poissons, donnent vie et mouvement. Les cascades créent une mélodie calme et naturelle. Le dernier bassin déborde sur une zone minérale qui sert de trop plein et qui accueille les Iris emblématiques du Japon.
La présence des lanternes ne vous échappera pas. Objets très courant dans les jardins japonais, elles connaissent un essor depuis leur emploi par les maitres japonais du thé, la cérémonie du thé pouvant avoir lieu après le coucher du soleil. Elles servent donc d'éclairage et de balisage du jardin. Leur premier usage était associé au culte dans les temples bouddhiques. La lanterne Pagode, Goju-no-to, en granit, inspirée des pagodes en bois, comprend 13 étages en forme de toit disposés sur une base cubique. Elle est disposée très précisément au point haut du jardin. Son but est de faciliter les flux d'énergies, véritable antenne cosmique. A proximité du pavillon se trouve un bachi, bloc de pierre creusé pour y recueillir l'eau, symbole de purification.
Au-delà des chemins, vous arrivez dans la partie dédiée à l'art végétal. Véritable musée vivant, notre superbe collection permanente de plus d'une centaine de bonsaïs est exposée, certains sujets sont pratiquement centenaires. Cela représente une des collections les plus belles d'Europe. De part et d'autre de la grande allée, remarquable par sa conception, nous exposons une multitude de bonsaïs, conifères et feuillus de toute tailles et tous styles.
Au bout, la ‘ Porte du levant' est celle qui termine le jardin de bonsaïs. Elle a été conçue dans le respect de l'architecture japonaise. C'est une copie d'une entrée de pavillon traditionnel japonais. Cette porte a son importance, elle permet de fermer l'espace pour le rendre intime mais a aussi un rôle de cohésion et d'inscription dans le patrimoine du bocage vitréen en répondant au slogan local ‘Aux Portes de la Bretagne'. Ce slogan prend une autre dimension chez nous ; ce sont les portes du Japon que nous franchissons.

Eléments remarquables

Pavillon, Fontaine.

Historique

Dans la philosophie asiatique, le jardin est une nécessité car le paradis ne peut qu'être terrestre et le jardin est sa matérialisation.
En 2003 création de la pépinière, à des fins de conservation des espèces en vue de leur multiplication, il devient indispensable de créer un espace de plantation. Mais il me paraissait intéressant de mêler l'utile à l'agréable. Donc dans un but esthétique il m'a semblé opportun de créer un jardin de style japonais s'inspirant des formes chisen teien (jardin tableau). Mais, très vite, la multitude d'espèces plantées (car collectionnite aigue) posa un problème car le jardin est de petite taille (1500m²). Le style japonais étant dépouillé, il ne laisse place qu'à l'essentiel. Le jardin de départ évoluera vers un mélange alliant l'exubérance de nos jardins modernes et l'esthétique du jardin japonais.
La configuration du départ laissait libre cour à toute imagination car c'était un champ de culture sans végétation ni mouvement de terrain. Après un plan succin, l'aménagement commence avec le terrassement et la pose du gros minéral. En parallèle, on construit la maison de thé qui sert en premier lieu de boutique. On plante ensuite les arbres, à ce moment on ne cherche qu'à occuper le sol nu. Nous avons donc planté tous les trois mètres de façon aléatoire avec des espèces japonaises et locales.
De 2004 à 2007, dans la partit centrale du jardin, on creuse ce que seront les deux grands bassins, on décaisse les allées et on pose les réseaux. Vient aussi la construction du pavillon.
De 2007 à 2009, réalisation des bassins et mise en eau. Commencement du remplacement systématique des espèces locales par des espèces d'origine japonaise. Plantation des arbustes et modelage des points de fuite dans le jardin.
Entre 2009 et 2011, plantation des vivaces et pose des bordures et lanternes. Création du troisième bassin en amont des deux premiers avec son cheminement d'eau.
Ouverture du jardin au public.
De 2011 à 2012, construction d'une porte typiquement japonaise avec une allée de 25 mètres. Mise en place d'un calendrier d'entretien. Commencement de la construction de WC, petit bâtiment construit en tenant compte de l'architecture japonaise : déport de toit couvert en tuile et zinc, ossature bois et torchis à la chaux.
Pour l'avenir: les premières constructions du jardin doivent subir une restauration car de petites erreurs d'architecture restent à modifier. Aussi elles avaient été réalisées avec des matériaux de recyclage, économie oblige. Ce programme de restauration commencera courant 2013. Un deuxième jardin de petite taille devrait voir le jour en 2013. Il sera exclusivement minéral de style karesansui.

Informations Pratiques

Ouverture

Période hivernale: tous les vendredis et samedis de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h
Période estivale, du 1er avril au 30 octobre: tous les vendredis et samedis de 9h à 12h30 et de 14h à 18h, le dernier dimanche de chaque mois de 14h à 18h et certains jours fériés de 14h à 18h

Tarif(s)

4.50 euros par personnes
Gratuit pour les moins de 18 ans
tarifs de groupes: nous consulter

Type(s) de visite

Visite libre, Rdv Groupes.

Durée de visite

1h00

Découvrir aux alentours

ARBORETUM JEAN-HUCHET

ARBORETUM JEAN-HUCHET

JARDIN FRANÇAIS ET PARC DU CHÂTEAU DES ROCHERS SÉVIGNÉ

JARDIN FRANÇAIS ET PARC DU CHÂTEAU DES ROCHERS SÉVIGNÉ

JARDIN DU PARC DE VITRÉ

JARDIN DU PARC DE VITRÉ

Parc de l'Ansaudière

Parc de l'Ansaudière

Parc du Boiscornillé

Parc du Boiscornillé