PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX (1 ha) - Isère

PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX
PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX
PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX
PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX
PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX
PARC DU GRAND SECHOIR – MAISON DU PAYS DE LA NOIX

Propriétaire(s)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE VINAY

Téléphone

04 76 36 36 10

Fax

04 76 36 86 26

E-mail

info@legrandsechoir.fr

Adresse

705 route de Grenoble

Code Postal

38470

Ville

Vinay

Département

Isère

Description

Le Grand Séchoir se présente au cœur d'un parc composé par une équipe de paysagistes soucieux de créer un parcours sensible et pédagogique.
La vigne et les mûriers racontent l'histoire du pays de la noix avant le développement de la nuciculture, tandis que l'alignement des noyers « franquette », « mayette » et « parisienne » renvoie à l'intensification de la culture de la noix de Grenoble à la fin du XIXème siècle. Autour de la « fabrique », bâtiment de verre et de bois qui accueille une chaufferie au bois déchiqueté, les variétés locales anciennes rappellent la diversité botanique du noyer. Enfin au détour d'une clairière de coquilles de noix, les noyers du monde entier composent l'arboretum en devenir.
Situé face aux contreforts du Vercors, le jardin du Grand Séchoir évoque les autres paysages du pays de la noix, de la plaine de l'Isère aux côteaux des Chambaran.

Type(s)

Jardin arboretum.

Eléments remarquables

Sculpture, Edifice.

Historique

Le territoire a dicté le développement de l'agriculture du pays de la noix. Au sud, face au Grand Séchoir, les contreforts du Vercors imposent un versant abrupt et boisé qui culmine à 1600 mètres d'altitude. Malgré la fraîcheur du climat, les noyers les plus vigoureux se sont développés au pied du massif. Au nord, les Chambaran présentent un paysage doux et vallonné, composé d'une succession de coteaux et de collines ensoleillés. Les noyers s'accrochent aux pentes et côtoient les champs cultivés.
Enfin, d'est en ouest s'étend la plaine de l'Isère, amplement investie par la culture de la noix, au point d'être devenue un immense verger.
La culture de la noix se développe dans la vallée de l'Isère à la fin du XIXème siècle. Auparavant, l'exploitation de la vigne et des mûriers pour l'élevage des vers à soie constitue un important revenu d'appoint pour des paysans qui pratiquent une polyculture vivrière. Les attaques du phylloxéra et de la muscardine ont décimé ces cultures traditionnelles qui furent peu à peu remplacées par les noyers.
On observe encore dans le paysage quelques vignes (de cépage « bacot » ou « clinton ») qui grimpent le long des arbres, mais aussi les vestiges des usines de moulinage de la soie qui ont connu un essor extraordinaire dans la région.
Dès 1938, la noix de Grenoble obtient une Appellation d'Origine contrôlée (AOC), la troisième accordée à un fruit après le raisin chasselas de Moissac et l'olive noire de Nyons. Répartie sur l'Isère, la Drôme et la Savoie, la zone de l'AOC se compose de terrains dont les sols et le climat impriment à la noix de Grenoble des caractères originaux. L'empreinte de l'homme sur cette culture est au moins aussi importante que les facteurs géographiques pour rendre compte des qualités de la noix de Grenoble : c'est à cette tradition locale ancienne et à ces savoir-faire qu'est consacré le Grand Séchoir.

Informations Pratiques

Ouverture

Ouverture toute l'année en libre accès

Tarif(s)

gratuit

Type(s) de visite

Visite libre, Rdv Groupes.

Découvrir aux alentours

JARDIN DES FONTAINES PÉTRIFIANTES

JARDIN DES FONTAINES PÉTRIFIANTES

Jardins du château de l'Arthaudière

Jardins du château de l'Arthaudière

LES JARDINS DE SASSENAGE

LES JARDINS DE SASSENAGE

JARDIN DU MUSÉE HECTOR BERLIOZ

JARDIN DU MUSÉE HECTOR BERLIOZ

Parc du château de Pupetières

Parc du château de Pupetières