Parc Dupeyroux (3.5 ha) - Val-de-Marne

Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux
Parc Dupeyroux

Propriétaire(s)

Ville de Créteil (Jardin Public)

Téléphone

01 56 72 14 94

E-mail

espaces.verts@ville-creteil.fr

Adresse

23, rue des Mêches

Code Postal

94000

Ville

Créteil

Département

Val-de-Marne

Site Internet

http://www.ville-creteil.fr

Description

Le parc Dupeyroux, jardin à l'Anglaise du 19 ème siècle, (Date de création : 1850).
Le cœur du parc possède de grandes pelouses vallonnées, dessinées par des allées sinueuses et des jeux de bosquets.
De nombreux massifs à fleurs ainsi que deux bassins agrémentent ce cadre d'exception.
Le parc possède des arbres remarquables, pour certains âgés de plus de 200 ans.
Il abrite également une magnifique villa de style Italien (1864), aujourd'hui résidence préfectorale.
Enfin, une zone de sous bois ceinture le parc, et une aire de jeux pour les enfants est aménagée.

Type(s)

Jardin à l'anglaise.

Eléments remarquables

Edifice.

Elements végétaux

Arbustes, Plantes vivaces.

Historique

En 1845, une jolie dame anglaise, Charlotte Georgina Harriet Smyte, vient d'épouser Edmond Nompar de Gaumont futur duc de la force et futur maire de Créteil, rachète la propriété.
Passionnée de fleurs autant que de musique, la duchesse redessine le parc à la mode de son pays. Les massifs à la française font place à des pelouses aux formes arrondies parsemées de fleurs et de bosquets.
L'allée des 70 Tilleuls est conservée, le bois est respecté, des arbres de haute tige sont plantés en bordure de propriété.
Le château Louis XIII est remplacé, à partir de 1864 par une villa à loggias, à la faveur, peut-être, du mariage d'Arthur, le plus jeune fils de la duchesse, avec la comtesse lombarde Elisabeth Oldofredi-Tardini.
Vaste et claire, la nouvelle maison, construite sur charpentes métalliques, comporte quatre pièces principales à chacun de ses deux étages au dessus d'un rez-de-chaussée occupé partiellement par un vestibule à colonnes d'où s'élance un escalier imposant.
Après le décès de Georgina, ses fils cèdent la propriété en 1869, à l'archevêque de Paris, Mgr Darboy, qui n'y vient guère, mais laisse ses armes et sa devise au dessus du portail d'entrée ainsi que la statue de la vierge sur la pelouse.
A partir de 1879, la propriété est occupée par Pierre Darquié, commerçant à Paris, puis en 1887 par Jean Benoît Godefroi Combes, négociant.
C'est en 1908 que Docteur François Dupeyroux, installe ses laboratoires dans les dépendances pour la fabrication de ses fameuses pastilles digestives. Il y restera jusqu'en 1958.
La propriété fut vendu par la suite au domaine (ministère de l'équipement)
En 1961, la ville prend l'entretien et procède à la remise en état du jardin laissé à l'abandon.
Le parc ouvre partiellement au public en 1965.

Informations Pratiques

Ouverture

Du 1er mars au 30 avril de 9h à 18h.
Samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Du 1er mai au 30 septembre de 10h à 19h.
Samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 19h.
Du 1er octobre à fin février de 9h à 17h.
Samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

Tarif(s)

Entrée libre
Visites libres.
Visites guidées sur rendez-vous.
Accès aux personnes à mobilité réduite.
Les visites guidées sont gratuites.

Type(s) de visite

Visite libre, Visite guidée.

Durée de visite

1h30

Découvrir aux alentours

PARC DÉPARTEMENTAL DE LA PLAGE BLEUE

PARC DÉPARTEMENTAL DE LA PLAGE BLEUE

PARC DÉPARTEMENTAL DES LILAS

PARC DÉPARTEMENTAL DES LILAS

PARC DÉPARTEMENTAL DES CORMAILLES

PARC DÉPARTEMENTAL DES CORMAILLES

Jardin de la Lune

Jardin de la Lune

PARC DÉPARTEMENTAL DU PLATEAU

PARC DÉPARTEMENTAL DU PLATEAU